Monetisaction Rentabilisez votre site web

5Juil/160

Amazon Prime Now dope la compétitivité

Le Logo Amazon Prime Now

Lancé il y a deux semaines en France, Amazon Prime Now a beaucoup fait couler d'encre. Si cette arrivée était pressentie depuis quelque temps maintenant, la Mairie de Paris est montée au créneau pour défendre les commerces de proximité. Cette levée de bouclier est désopilante, tous les parisiens savent les prix pratiqués par les épiceries de quartier et ces derniers profitent depuis (trop?) longtemps de l'interdiction faite aux supermarchés de s'installer à Paris IntraMuros.

Amazon Prime Now : Premières réactions

Amazon en fin stratège à loué un immense bâtiment mais qui ne reçoit aucun public, il n'est donc pas considéré comme un supermarché mais comme un simple entrepôt. La marie "s'étonne" encore de ne pas avoir été "prévenue" du lancement d'Amazon Prime Now...Leçon n°1 : Amazon n'attends personne!

Si ce protectionnisme de la part de la Mairie de Paris est compréhensible dans une certaine mesure (mieux vaut percevoir les taxes de milliers de petits commerces que d'un seul gros), Amazon est encore loin de pouvoir proposer une diversité et une finesse telle que celle offerte part les petits commerces. Par exemple, aujourd'hui encore, Amazon ne propose que 2 sortes de pommes. Dans un autre registre, Amazon ne propose pas ou peu de produit frais transformés comme des paupiettes par exemple, ou du fromage à la coupe, de ce point de vue là, les petits commerçants ont encore de beaux jours devant eux. Les quincaillers par contre...

Amazon Prime Now

Amazon Prime Now, des millers de produits et bien plus encore...

Et puis...

Dans un second temps, la résistance s'organise vite, très vite! On a ainsi vu Carrefour la semaine suivante  annoncer un partenariat avec Witsnshop et BlueDistrib (propriété entre autre de Cdiscount et Bolloré) pour de la livraison Express sur Paris. Bizarrement, la Mairie de Paris n'a pas émis de protestation cette fois. PriceMinister tente également sa chance avec Cubyn et Stuart et Leclerc vient d'annoncer un partenariat avec InPost. On s'aperçoit donc que les sociétés françaises s'organisent très vite et tant bien que mal quand il s'agit de tenter d'émuler Amazon Prime Now. Amazon France préparant son coup depuis plusieurs mois, on ne peut pas les copier à l'identique, on bricole donc comme on peut et la situation bénéficie aux startup de la livraison (grand bien leur fasse)

 

Amazon Prime Now :I'm the Firestarter

Avec Amazon Prime Now, il se dégage une forte impression de déjà vu, la situation est identique à celle vécue en 2014 quand Amazon balayait 6 mois de travail parlementaire en une journée en mettant ses frais de livraison de livres à 1 centime. Tous les e-commerçants Français se sont alignés en quelques jours à peine. Ce dont on s'aperçoit au final, c'est de l'inertie de certaines sociétés qui n'innovent qu'en demi-teinte pas toujours dans l'intérêt du consommateur, les vraies innovations sont initiées par d'autres et reproduites. Amazon fait figure de Locomotive du secteur qui tire tous les autres e-commerçant derrière elle. L'exemple cité ci-dessus nous montre bien que la solution n'est pas à chercher du côté législatif mais du côté entrepreneurial en se posant la question de savoir quel service à valeur ajoutée fera venir (et rester) le client chez vous. La route est encore longue...

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Cet article vous a plu? Parlez en autour de vous...

Posted by Romain

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Aucun trackbacks pour l'instant