Monetisaction Rentabilisez votre site web

14Oct/150

Facebook shopping, une belle promesse.

Facebook-shopping illustré : le logo facebook dans un caddie

Facebook shopping : la promesse

Avec Facebook shopping, Facebook espère bien dédire ce que les experts disait fin 2012, lors d'une conférence encore visible sur Business Insider, on pouvait lire qu'annoncer sur Google, c'était comme annoncer dans le retail alors qu'annoncer sur Facebook, c'était comme annoncer lors d'un événement. La comparaison a clairement déplu à Facebook qui s'acharne depuis à prouver sa valeur en tant qu'intermédiateur d'achat, dernière annonce en date : Facebook Shopping.

Facebook Shopping, c'est quoi?

Facebook Shopping a été annoncé dans un post de blog par la société pour connecter les internautes aux marques et produits (sur Mobile), de nombreuses personnes sont aujourd'hui connectées à des marques, Facebook proposera donc de poursuivre l'expérience en achetant des produits via le "bouton acheter" récemment développé par la firme de Palo Alto. Les marchands pourront uploader leur catalogue, Facebook se chargera automatiquement de proposer les produits aux internautes (Liverail aux commandes).

Facebook shopping, faire du neuf avec du vieux.

Ne s'agit pas là d'un simple gadget, pour commencer, observons les images du post de blog :

L'article de blog qui annonce Facebook shopping

L'annonce de Facebook Shopping

 

Il n'y a que des vêtements en guise d'exemple dont trois images avec des produits pour femme et une avec de l'habillage homme. Venant d'une société comme Facebook qui est over stuffée en génies du marketing, cette communication a été lue, relue et validée avant publication. Le premier message est donc facebook shopping = vêtement + femmes. C'est la Redoute, 3 Suisses et Blancheporte qui vont être contents. Si on clique sur le bouton en bas de page, on aperçoit des objets personnalisables façon Spreadshirt. Les achats présentés ont tous un faible panier moyen, on est dans de l'achat indolore et/ou de l'achat d'impulsion.

Dans les faits, d'autres éléments ne sont volontairement pas mis en valeur clairement sur Facebook Shopping, Qui est le vendeur? A qui appartient le client? En soit et connaissant Facebook, le client leur appartiendra, ils encaisseront probablement l'argent et reverseront leur part au marchand lequel assurera l'envoi et le SAV. Facebook shopping vient de réinventer le marketplace à la seule différence que la plupart des Marketplace déjà établis sont des pure player de la vente en ligne.

Facebook Shopping n'est qu'un effet d'annonce et ne révolutionnera pas le modèle de Facebook qui essaie de diversifier son image et ses revenus. Le constat est toujours le même, au delà de son audience faramineuse, les internautes ne viennent pas sur Facebook pour consommer, ils y viennent pour tuer le temps, on like Nutella parce qu'on aime le Nutella, on like Madonna, on like Zlatan mais ce n'est que du partage de goûts, les internautes sont ils prêts à acheter du Nutella sur Facebook ou de la musique? Le temps répondra à cette question et je retranscris cette citation adjointe de mon commentaire en guise de conclusion :

"Amazon veut devenir le magasin où vous pouvez tout acheter. Google veut devenir l'endroit où vous pouvez tout trouver et dont découlent les achats." Chi-Hua Chien (Kleiner Perkins Caufield & Byers)

Lequel des deux Facebook shopping essaiera-t-il de concurrencer? On est en droit de se poser la question : Facebook a-t-il vraiment sa place dans le paysage du commerce en ligne? Si les indicateurs récents semblent indiquer une forte progression de Facebook ces dernières années, il faudra analyser les résultats à plus long terme pour connaître les réels impacts de cette dernière annonce.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Cet article vous a plu? Parlez en autour de vous...

Posted by Romain

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Aucun trackbacks pour l'instant