Monetisaction Rentabilisez votre site web

4Mar/13Off

Comment tuer son RPM avec le retargeting Priceminister

De toute la panoplie CRM, le retargeting est un outil puissant. Permettant d'identifier sa cible et de mieux l'adresser, cette technique fait ses preuves et possède encore de beaux jours devant elle. Chez les pures players où le ROI est devenu un dogme, la performance est devenue reine, ouvrant la voie aux Criteo et consorts qui connaissent de belles progressions de leur chiffre d'affaire.

Toutefois, pour les éditeurs de site web, mieux vaux vérifier qui annonce en retargeting dans vos espaces sous peine de voir votre RPM moyen chuter.

Retargeting stérile

L'expérience que je vais partager concerne Priceminister qui, récemment racheté par le géant Rakuten, une machine bien pourtant bien huilée, cherche à sortir de son simple statut de marketplace.  La société s'invite donc au pays des Groupon à grand coup de Super Bons plans plusieurs fois par mois mais, à la différence de Groupon, avec des offres vraiment intéressantes.

Possédant un compte vendeur sur ce site, j'ai eu la désagréable surprise de voir que je me faisais retargeter sur les propres produits que je mettais en vente.

Une fois ce constat posé, la suite est facilement imaginable : qui va cliquer sur des liens de ses propres produits ? Pas grand monde ! Ça devient carrément gênant pour les vendeurs actifs de leur réseau qui, se connectant régulièrement au marketplace,  se feront systématiquement poser un cookie et se verront alors arrosés de nombreuses annonces de leurs produits dans différents formats imaginables (billboard, banner) mais aussi dans des formats plus originaux tels que ceux que proposent des réseaux "premium" tel Ligatus qui fait depuis peu du retargeting avec Priceminister.

Conclusion

Nul doute qu'avec un tel système, le volume de clic ne sera pas faramineux faisant par la même chuter votre RPM. Espérons que Priceminister corrige vite ce problème en excluant du retargeting tous les vendeurs taggés avec un cookie spécifique, d'ici-là, n'hésitez pas à contacter vos partenaires pour leur demander d'exclure cet annonceur de vos campagnes.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Cet article vous a plu? Parlez en autour de vous...

Posted by Romain