Monetisaction Rentabilisez votre site web

19Mar/13Off

Cookie : la CNIL au régime

La CNIL, le bouclier institutionnel des informations personnelles qui protège les citoyens français de leur négligences ou ignorance (voire de leur propre bêtise). Alors que des millions de personnes déversent leurs données personnelles sur Facebook sans avoir conscience qu'ils sont eux même le produit (Cf. adage populaire sur internet : "Si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit"), cette institution veille au grain quant à la protection de nos données. Aujourd'hui, la CNIL a enfourché un nouveau cheval de bataille : les cookie.

Alors qu'elle vient d'annoncer vouloir durcir sa politique contre les cookies (source). Je me pose la question de savoir jusqu'où ira la CNIL pour une meilleure protection des citoyens? Et au détriment de qui?

Grâce à la pose de ces cookies, on peut effectivement tracer des internautes. Les cookie font partie intégrante de l'écosystème Internet, si la CNIL semble vouloir lui faire la guerre, c'est une utopie pour ne pas dire une impossibilité, c'est le témoignage même d'une grande méconnaissance du web.

Par ailleurs, ces cookies ne servent pas seulement à traire les internautes, ils les aident aussi à rester connectés à certains sites web par exemple, quoi de plus énervant que de devoir systématiquement entrer ses informations de connexion pour se connecter à sa boite mail. Les cookies sont certes utilisés comme outils marketing, mais ils ont aussi d'autres usages pour ne pas dire des avantages...

Un cookie (© Scubadive - Flickr)

Un cookie (© Scubadive - Flickr)

 

Pour donner un exemple concret d'utilisation des cookies à des fins "obligatoires" pour chaque site web, on peut citer la mesure d'audience, les cookies jouent un rôle important dans le web analytics, ils permettent de comprendre le parcours de l'internaute sur un site web et de prendre des décisions visant, entre autres choses, à améliorer l'expérience utilisateur, à mieux connaître les pages qui intéressent ses visiteurs et même à attribuer des revenus à des partenaires.

Cookie et revenus :  le fond du problème.

De nombreux sites travaillent en affiliation au CPA/CPL, dans la majeure partie des cas, le tracking de ces campagnes est assuré par les cookies. Si la CNIL intervient, c'est donc tout le système de l'affiliation qui est remis en cause. La performance étant devenue reine sur le web, on imagine difficilement les annonceurs revenir au tout CPM, le manque à gagner pour les éditeurs de sites webs sera faramineux et de nombreuses start-up pourraient bien y laisser des plumes.

 

La CNIL contre les Français?

Depuis la mise en place des nouvelles lois aux Etats Unis, il est simplement insupportable de voir ces écrans surgir pour nous demander si l'on accepte de recevoir des cookies chaque fois qu'on se connecte à certains sites. Si le but de la CNIL est de réduire le confort d'utilisation des internautes, c'est gagné. Pour ma part, ces splash screen me sont aussi agréables que les publicités vidéos en qui apparaissent sur de nombreux sites lorsque l'on s'y connecte. Ces formats sont évidemment très rémunérateurs pour les éditeurs. QUID demain du choix que devront faire ces mêmes éditeurs de site d'afficher d'abord la mention cookie avant de balancer purement et simplement une publicité vidéo...Si les internautes tolèrent déjà mal la publicité, cet enchainement sera un véritable épouvantail.

La CNIL s'est elle posé la question des enjeux de financement de certains sites qui repose sur une utilisation des cookies? S'est elle également posé la question de savoir si les internautes ne trouveront tout simplement pas cela horripilant? Si l'intention est noble, il convient d'approfondir la réflexion avant de prendre des décisions hâtives qui pénaliseront non seulement les éditeurs de site mais aussi les internautes.

Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email

Cet article vous a plu? Parlez en autour de vous...

Posted by Romain

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour le moment

Aucun trackbacks pour l'instant