Monetisaction Rentabilisez votre site web

22Avr/13Off

Qlikview, la business intelligence associative

Qlikview est un outil de business intelligence que je viens de découvrir, disponible en version cloud (SAAS - webware) ou en version téléchargeable, c'est un outil qui est disponible en version (presque) complète et gratuite avec pour limitation de ne pouvoir l'utiliser que sur un seul poste et donc de ne pas pouvoir envoyer ses rapports à sa hiérarchie, ses collègues ou à sa femme (pour les psychopathes du budget familial...).

Lors du téléchargement, Qlikview a habilement collecté mon adresse mail, ma fonction, ma société, etc pour son programme de CRM. Et quelques heures à peine après avoir téléchargé le programme, je recevais un mail m'invitant à un webinaire de présentation du service auquel j'ai donc décidé d'assister. Sceptique à la base, je me demandais ce que je pourrais tirer de plus que ce qu'Excel me fournit, autant dire que j'en ai eu pour mon compte.

Le logo de Qlikview

Le logo de Qlikview

Comment se définit Qlikview?

Qlikview se définit (sans les citer) comme une alternative à ses concurrents, leur technologie est à mettre en concurrence avec des salesforce, business object ou encore myreport. A cet effet, la société n'hésite pas à nous montrer son large portefeuille de client prestigieux : Bestbuy, Deloitte, Autodesk, etc. Un échantillon comprenant différent secteurs d'activité.

Quelques clients Qlikview

Quelques clients Qlikview

La société suédoise est implantée dans de nombreux pays et a de nombreux représentants. D'après Qlikview, un déploiement prend entre 1 semaine et 2 mois pour un retour sur investissement à partir de 6 mois d'utilisation.

Qliview se veut une solution qui s'adapte à vos besoins et non l'inverse, par ailleurs, elle propose à ses utilisateurs d'être autonomes et de ne pas impliquer nécessairement vos services IT pour générer vos rapports. (Les gains en temps homme et en confidentialité seront forcément appréciés par votre direction)

Pour terminer, Qlikview insiste beaucoup sur le terme business intelligence associative, pourquoi ce mot précis? Vous le comprendrez au fur et à mesure de la lecture de cet article.

Prise en main

La création d'un tableau de bord passe par une étape cruciale : la définition des besoins : que souhaite-t-on voir apparaître dans ce tableau de bord? Une fois la définition de besoin modélisée, il n'y a plus qu'à passer à l'action en important ses données avant d'agencer le tableau de bord.

Premier atout, Qlikview compresse la base de données et la charge en mémoire, donc faible stockage et chargement rapide. Par ailleurs, cela permet aussi de naviguer plus rapidement dans les données, contrairement  aux technologies de Cube, vous n'aurez donc pas besoin d'un data center derrière-vous pour computer tous les résultats.

Au niveau import de base, Qlikview accepte à peu près tous les grands formats du marché : CSV, XLSX, XLS, base SQL, OLE DB. On nous promet aussi des plugin pour importer depuis Salesforce et SAP dont il faudra discuter avec les commerciaux (comprendre : on vous les donnera gratuitement si vous devenez client)

C'est par l'interface que je trouve que le logiciel pèche. Peu intuitive et malgré l'assistant, une fois que celui-ci a disparu, l'interface pourra en rebuter certains. On se perd un peu dans les menus et les quelques liens en haut de l'écran rappelle plus Word 2003 que le ruban apparu depuis la version 2007, si décrié au début mais qui a finalement fait ses preuves. -1 pour l'ergonomie donc.

 

Les scripts

Telle les macros Excel, Qlikview propose d'automatiser certains traitement de données à ceci près qu'il propose de le faire lors de l'import de manière automatique. Quelques exemples concrets, lors de l'import vous souhaitez :

  • Convertir des devises
  • Changer un nom de colonne Anglais en Français
  • Remplacer des séparateurs de décimales

Tout ceci peut désormais être fait automatiquement, terminé les Rechercher-Remplacer et les conversions manuelles. Ces script sont adaptables, dans mon cas précis, ayant besoin d'agréger des données hétérogènes de sources différentes, il me faudra faire plusieurs filtres qui une fois mis en place me feront gagner du temps chaque fois que j'importerais des données. +1 pour les gains de temps.

 

Création et utilisation du tableau de bord

Une seule expression me vient à l'esprit lorsque que je repense à la création : "liberté". Effectivement, vous êtes entièrement libre d'agencer les éléments comme vous le souhaitez. Libre à vous d'afficher les différents filtres que vous utilisez puis de les agencer où bon vous semble sur votre tableau de bord (taille et disposition), une fois les éléments de filtre définis, il ne vous reste plus qu'à sélectionner les éléments que vous souhaitez voir apparaître : tableau croisé dynamique, secteurs, courbes, tout y est.

A l'usage, une fois le tableau de bord mis en place, Qlikview est un régal.

Tout d'abord, les éléments étant disposés selon vos besoins, vous n'avez pas à vous plier à un layout particulier des éléments. Une majorité de choix ont été faits pour améliorer la lisibilité des résultats. Par exemple, lorsque vous sélectionnez des éléments dans une liste filtrable, les éléments sont grisés pour montrer qu'il n'y a pas de données disponibles pour ce choix. Si vous faites cohabiter plusieurs graphiques sur une même page, Qlikview vous propose de conserver le code couleur d'un graphique à l'autre, cela permet d'identifier plus rapidement les éléments similaires d'un graph à l'autre mais également dans le temps, par exemple, vous repérerez rapidement les données qui vous intéressent d'une semaine à l'autre. +1 pour cette fonctionnalité.

Par ailleurs, c'est une fois le tableau de bord en place et bien paramétré que le mot associatif prend tout son sens, si vous voulez plus d'informations sur un élément, il vous suffit de cliquer dessus. Tel un hyperlien, vous obtiendrez alors les résultats détaillés pour cet élément. Les graphiques alentour s'adapteront également. Ce type d'affichage dynamique est effectivement très appréciable. +1 pour l'associativité.

 

Un exemple de tableau de bord Qlikview

Un exemple de tableau de bord Qlikview

 

Conclusion :

Qlikview s'adapte à vos besoins avant tout, là ou des machines de guerre comme SAP forcent à revoir l'ensemble des processus d'une entreprise, Qlikview vous permet d'être autonome, de modéliser les données à votre façon et de les partager en toute simplicité. Si j'étais sceptique au début de la formation, je dois avouer que cette solution de business intelligence a su me convaincre quant à mes problématiques de travail.

Qlikview n'est certes pas la plus simple des solutions à prendre en main mais elle est également loin d'être le plus compliquée, une fois que j'aurais réussi à dompter ses bases, je sais déjà que je vais gagner beaucoup de temps.

Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email

Cet article vous a plu? Parlez en autour de vous...

Posted by Romain